marche immobilier la réunion 2018

Synthèse

Des volumes de transactions en hausse : fin juin 2018, on peut constater que le volume de transactions total cumulé sur une année glissante poursuit son ascension. Le nombre atteint 7 180. Toutefois, l’année passée on en comptait 140 de plus.

Des prix en baisse sur l’Ancien : – 5,6 % c’est la baisse significative des prix des appartements anciens à la Réunion. Cette situation perdure depuis maintenant 5 ans avec une baisse régulière et continue. En ce qui concerne l’évolution des prix des maisons anciennes, la situation est plus contrastée : globalement, on note une baisse de 2,6 %, toutefois pour les communes de Saint-Pierre, Saint-Benoît, Saint-Leu et Saint-Joseph, les prix ont atteint une hausse de 10 %.

Des prix en hausse dans le Neuf : contrairement aux appartements anciens, les appartements neufs enregistrent une croissance de 4,9 % sur un an et de 11 % sur 5 ans !

La région la plus chère est la région Ouest, notamment aux alentours de la commune de Saint-Paul ou dans certains secteurs en zone littorale comme à l’Etang-Salé. Moins élevés sur les secteurs de la mi-pente, ils restent assez élevés aussi dans la région Nord, dans le centre de Saint-Denis. Les prix sont moins élevés dans les régions Est et Sud, hormis quelques secteurs de saint-Pierre ou Tampon.

Profil des acquéreurs à la Réunion

Quel âge ont les acquéreurs et qu’achètent-ils en majorité ?

Selon les données notariales de PERVAL :

  • Les 30/39 ans représentent 30 % des transactions réalisées à la Réunion et plus précisément 45 % des achats de terrains à bâtir. Cela s’explique par leur volonté d’acquérir un foyer, une résidence principale.
  • Les deux tranches 40-49 ans et 50-59 ans sont quant à eux majoritairement acquéreurs des appartements neufs et motivés par une logique d’investissement immobilier pour se constituer un patrimoine (plutôt qu’une résidence principale).

Répartition des ventes par âge des acquéreurs
source PERVAL

 

La géographie des acquéreurs

Sur le marché immobilier résidentiel, les acquéreurs sont principalement de la Réunion. Plus de 50 % (hors appartements neufs) sont déjà résidents dans la commune d’achat du bien. Une autre part d’acquéreurs vivent hors département, sont quasi exclusivement résidents français et essentiellement acquéreurs d’appartements neufs.

Les prix des appartements anciens à la Réunion

Globalement, des prix en baisse
Selon les données notariales issues de PERVAL, le prix médian des appartements anciens constaté sur un an est de 2 010 €/m², (en baisse de 5,6%) et ce, malgré la croissance soutenue des volumes de ventes. Cette baisse déjà significative puis 10 ans (-19,4 %) s’explique en partie par la baisse notable des prix médians au m2 à Saint-Denis.

Au contraire, dans d’autres villes, le prix médian au m2 a grimpé : Saint-Paul (+4,8%), Saint-Leu (+14,6%) et Saint-Pierre (+6,4 %).

 

Une hétérogénéité des prix selon les communes
Les écarts de prix constatés se matérialisent aussi bien entre des communes limitrophes (Saint-Paul et la Possession) qu’au sein d’une même commune et se révèlent conséquents entre le premier et le troisième quartile.


* non pertinent du fait des volumes non significatifs
Source PERVAL
– les communes présentes dans le tableau sont celles disposant d’un volume de transactions suffisant (5 transactions minimum) 

 

Les prix des maisons anciennes à la Réunion

Une évolution des prix très contrastée : les prix médians constatés pour les maisons anciennes sont globalement orientés à la baisse sur la période : 2,8%.

Communes dont les prix affichent des baisses significatives : les Avirons, Etang-Salé, La Possession, Saint-André, Saint-Louis.

Néanmoins, cette tendance est très différente pour d’autres communes, telles que : Petite-Ile, Le Port, Saint-Benoit, Sainte- Suzanne, Saint-Joseph, Saint- Leu, Saint-Pierre. En effet, la hausse des prix a dépassé les 10 % !

prix des maisons vendues
Source PERVAL – Les communes présentes dans le tableau sont celles disposant d’un volume de transactions suffisant (5 transactions minimum)

Le secteur du littoral Ouest
Cette zone concentre à la fois une forte demande et une disponibilité foncière très limitée et constitue à elle seule un marché à part où les prix sont ceux les plus importants de La Réunion ; On évoque alors les communes de L’Etang-Salé, de Saint- Leu, de Trois-Bassins et surtout de Saint-Paul.

 

Les prix des appartements neufs à la Réunion

Des prix qui grimpent : + 4,9 %

L’évolution des prix sur dix ans permet de dégager deux tendances importantes :

  • Dès 2016, on observe un retour aux prix pratiqués en 2008-2009 ;
  • Un rattrapage plus faible des prix au m² à Saint-Denis qu’au niveau du département.

Sur un an, le prix de vente médian des appartements neufs se situe à 4 250 €/m² (contre 4 060 €/m² l’année dernière).

Cette augmentation existe aussi à Saint-Denis (+3,3%) avec des prix au m² médians de 4 080 €/m². Avec des prix au m² pour le 3e quartile de 5 624 €/m² et des prix maximum de 7 000 €/m², la commune de Saint-Paul avec son front de mer très attractif est la commune la plus chère de La Réunion.

 

Les prix des terrains à bâtir et surfaces vendues

Le prix des terrains hétérogènes : de 50 000€ à Cilaos à 171 640€  pour l’Etang-Salé.
Ils dépendent fortement du secteur d’acquisition. Comme pour les maisons anciennes, les prix médians par commune ne peuvent pas représenter exactement les spécificités de certains secteurs (zone balnéaire, centre-ville), pour la simple et bonne raison que les réserves foncières sont faibles.

Les volumes de terrains à bâtir vendus à La Réunion se concentrent sur les surfaces inférieures à 600 m² avec une part des ventes de 76,2%. Le constat est le même pour l’ensemble des villes de La Réunion, pouvant même dépasser les 85% de parts de ventes pour certaines communes (Saint-Pierre, Le Tampon, Sainte-Marie, Saint-Louis, La Possession).

Prix des terrains à bâtir